Etre femme, aujourd'hui.

Comment vivre chaque jour en étant 100% toi-même ?  Incarner pleinement ce que tu aimes vivre, sans plus te conformer, t’oublier, te nier ?

 

 

Quand je regarde mon passé et beaucoup de femmes que j’accompagne au quotidien, je suis stupéfaite de la façon dont beaucoup d’entre nous sommes capables de se faire passer au second plan pour plaire à leur conjoint, à leur boss, à leurs enfants. Pour quoi ? Pour fuir la peur du rejet, avoir l’impression d’être aimée, reconnue,…

 

Tu es bien plus qu’un être venu se fondre dans des attentes extérieures. Tu es là pour incarner la magnifique femme que tu es, digne et unique. Tu es là pour sortir du moule (celui-là même qui nous fait sinon devenir tartes), jouir de la vie et vivre ce qui t’anime dans tous les domaines de ta vie. Oui, tous.

Comment ?

Comment sortir des clichés sur ce qu’est être une femme alors qu’on se soumet depuis des siècles – et jusqu’à aujourd’hui- à des critères sociaux ? Comment se sentir bien dans son corps et dans sa vie quand les (auto)- jugements sur soi sont légion ?

 

 

ON S'ÉCOUTE!


On écoute d’abord son cycle. Oui, ces changements émotionnels et physiques qui nous font parfois pester chaque mois. Notre cycle est un trésor. Il est ce qui fait de nous des femmes, entières, multiples, changeantes, vibrantes. En apprenant à le connaitre, et à se laisser guider par lui, nous gagnons en énergie, en  puissance. Les douleurs s’atténuent, et les variations  nous guident très intelligemment.

 

On écoute son corps, ses sens
Prêter attention à sa peau, aux goûts, aux formes et aux couleurs,  aux odeurs, aux rythmes et aux mélodies, aux harmonies, aux silences… Sensorialité, et sensualité. Les sens nous mettent en contact avec notre réalité, avec ce qui est, avant toute pensée, tout jugement. Y être attentive, c’est exister.

 

On écoute ses émotions
Nos émotions sont un langage dont nous avons perdu le sens. Une sagesse longtemps oubliée, souvent étouffée, et peu exprimée, qui pour se faire entendre va crier dans notre corps. Et pourtant, chaque émotion est un puissant message à laisser se révéler, une invitation à retrouver une croyance erronée sur laquelle nous avons bâti notre existence. Une fois l’échelle des émotions remontée, et l’acte adulte posé, c’est l’expérience de la paix qui peut se manifester.

 

On écoute ses désirs, ses envies.
En remettant notre désir et nos envies à la première place, nous retrouvons notre moteur intérieur. Moteur qui a été soigneusement éteint à coup de dévouement pour les autres. Est-ce devenir égoïste ? Non! C’est commencer à s’aimer et à se respecter. Que veux-tu donner aux autres que tu n’as pas déjà pour toi ? Cette ancienne façon de faire est le meilleur moyen pour se vider. Commencer par soi, c’est toucher les autres de la plus belle façon : en rayonnant.

 

On écoute son intuition.
Nous avons bien appris dès notre plus petite enfance, des règles, des connaissances, des techniques, des protocoles, des recettes de cuisine (tous domaines confondus), des manières de penser, d’agir, de bien se conduire, d’être gentille… Bref, de mourir. Si un cadre est nécessaire, celui-ci doit nous permettre ensuite de danser, de créer, de vivre, de jouer, de rire,  sans attente de résultat. En faisant ce qui nous traverse dans l’instant, dans une intention claire, l’action posée se révèle être ce qu’il y a de plus juste. Et ce sans perte de temps et d’énergie.

«Depuis que j’ai choisi cette voie, ma vie s’est progressivement transformée.»

 


Voici ce qu’elle contribue à apporter :

  

      Un gain d’énergie et de confiance en soi, chaque jour

Être plus efficace dans son travail et la gestion de ses projets professionnels.

Être en paix avec soi, son corps, ses «défauts»

 
Une relation avec son compagnon complice, plus d’échanges et une intimité nourrissante

       Une  relation avec ses enfants changée et bien plus fluide.

 

 


                                POUR CELA : ÊTRE SOI suffit!

J’ai mis pas mal d’années à intégrer tout ça. Et j’enviais aussi ceux et celles qui y parvenaient…  Maintenant, je vis comme cela, je choisi de lâcher mes anciennes peurs et croyances, de jouir de la vie et d’en voir tous ses cadeaux.

 

J’ai envie de partager avec chacune ce que je sais, ce que je sens, ce que j’expérimente.
Avec des cercles de femmes, ateliers créatifs, méditations, mise en mouvement, actes symboliques....

Si tu es intéressée, échangeons ensemble :

Écrire commentaire

Commentaires: 0